NE PAS TOUCHER LA QUEUE DU DRAGON

ne pas toucher à la queue du dragon

 

Ne pas toucher la queue du dragon

Violence d’état au et racisme Guatemala

 

« (…) Au Guatemala, Rodrigo Rey Rosa se déplace beaucoup, apparemment insoucieux des dangers que peut entraîner aujourd’hui une telle mobilité. En 1989, il a traversé à pied, pendant plusieurs jours, la forêt tropicale qui couvre le Nord-Est du pays. Une année, il m’envoya des écrits d’un village dont les seuls habitants étaient des Indiens. Il était constamment à l’affût d’endroits où vivre et travailler dans les régions les plus éloignées. (…) »

Paul BOWLES

 

(…) Et alors, on ne peut que penser à toute l’horreur qui s’est déversé sur le Guatemala, l’abjection et le sang. Et on pense aussi à Miguel Ángel Asturias, à Augusto Monterroso et maintenant à Rodrigo Rey Rosa, trois immenses écrivains venus d’un pays petit et infortuné. Et dans le miroir, l’image reste terrible et toujours vive. (    ) »

Roberto BOLAÑO

 

EAN : 9782918112679 ; Prix : 16 €

Édition  numérique : EAN : 9782918112730 ; Prix : 6,99 € ;

notamment disponible ici :

 

 

 

 

 

 

 

                     
Pays : Guatemala