Jessica Sánchez

jessica-sanchez

Jessica Sánchez est Hondurienne-Péruvienne. Écrivaine et chercheuse. Licenciée en Lettres à la UNAH (Universidad Nacional Autónoma de Hondura), diplômée en développement humain et études de genre auprès de la Fondation Guatemala avec une spécialisation en “Genre et effectivité de l’aide” de l’organisme ITC/ILO.

Enseignante à la UNAH, elle est aussi consultante pour diverses agences du Système des Nations Unies et plusieurs organisations associatives.

Elle a été coordinatrice des éditions Capiro à San Pedro Sula de 2000 à 2004. Elle est en charge de la revue Letras du Centro Universitario del Valle de Sula, à laquelle elle collabore avec des articles et des communications.

Elle a publié la Antología de narradoras hondureñas (Letra negra 2005), le recueil de récits Infinito Cercano, (Letra Negra 2010) et elle a été elle-même publiée dans plusieurs anthologies : Mujeres poetas en el país de las nubes (2002), Relámpago Perpetuo (Letra Negra 2010), Antología de Poesía Prix Nosside 2012, Antología de cuento centroamericano : Pasos audaces (Editorial Universitaria Costa Rica 2012).

Spécialiste de l’histoire de la littérature hondurienne et en particulier des littératures féminines du Honduras et d’Amérique centrale, elle a participé à de nombreuses rencontres culturelles et littéraires en Amérique centrale, au Mexique, à Cuba et en République Dominicaine. Elle est co-fondatrice du Réseau latino-américain des écrivaines et artistes féministes (2002), d’où elle développe de nombreuses activités. Correspondante du Service latino-américain de la Femme pour l’Amérique latine et la Caraïbe (SEMLAC) dont elle est la représentante du Honduras, elle participe également au Programa de las Américas (CIP-Américas).

Dans l'anthologie bilingue L'Amérique centrale raconte (2015) (Centro América cuenta) publiée par L'atinoir, elle est l'auteure de La Prisonnière et Syndrome (La Prisionera, Síndrome).

Pays : Honduras