Les anges jouent des maracas

par Ángel Tomás González Ramos

Couverture d’ouvrage : Les anges jouent des maracas
Appartient à l’atinoir – Fiction/Non-fiction Séries :
Éditions :Paperback (Français): 12,00 €
ISBN : 9782918112105

Les anges jouent des maracas est un roman qui associe dans une écriture précise et fascinante, les éléments de la fiction historique avec le style narratif du roman policier. L’auteur, Angel Tomás G. Ramos, joue avec une grande maîtrise sur les différents registres de ces deux genres pour montrer la triste et sombre réalité de la Havane à la fin de l’époque coloniale.
L’histoire se déroule au cours du mois de janvier 1887, au moment où la grande Sarah Bernhardt donne plusieurs représentations devant le public havanais après une tournée triomphale dans tous les pays d’Amérique Latine. En même temps, le célèbre torero espagnol Luis Mazzantini vient combattre six toros en solitaire.

Ces deux évènements qui ponctuent la vie sociale de la capitale, accompagnent l’intrigue où, crimes terribles et sombres intrigues défilent dans un récit où l’humour, la verve et l’excès ne sont jamais outranciers grâce à un récit rigoureux, fin et inspiré. La libre description de la réalité historique est soutenue par une construction littéraire qui livre une fiction à partir de faits, de personnages et d’évènements réels.
Digne de la meilleure littérature latino-américaine et caribéenne, le livre fait aussi un tableau de la situation politique de l’île au cours de ces moments qui seront décisifs pour son histoire.
En offrant une vision nouvelle et inédite sur la période coloniale à La Havane, ce roman donne quelques clefs historiques et permet au lecteur de découvrir certains aspects de la situation cubaine d’aujourd’hui.

Retrouvez une critique de ce livre sur le blog des deux arts

L’hiver approchant en Europe, l’aficionado a los toros continu de vivre sa passion de diverses façons, notamment par la littérature taurine. Le hasard des navigations internautiques ainsi que l’intérêt pour la littérature contemporaine, ont permis il y a peu de découvrir la publication en France, d’un roman policier écrit par un auteur cubain[...]

Parution :
Maison d’édition : L'atinoir
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :

À propos de l’auteur

Ángel Tomás González Ramos (Cuba, Ciego de Ávila, 1946) Directeur de l'Ecole Nationale d'Art de 1972 à 1975, il a été rédacteur et critique d'art à El Caimán Barbudo, responsable de la section culturelle et chef de rédaction du quotidien Juventud Rebelde. Au début des années 90 il a abandonné la presse nationale refusant de faire un journalisme limité à la seule propagande politique.

Correspondant de la revue Cambio 16 et collaborateur de Radio Nacional de España. Depuis 1998 il travaille pour le quotidien espagnol El Mundo et Radio France International, entre autres média européens. Son roman Les anges jouent des maracas, le premier livre à être publié en France, a été finaliste du prix Umbriel décerné dans le cadre de la Semana Negra de Gijón.