L’Amérique centrale raconte 2014 – Centroamérica cuenta 2014 – Édition bilingue – Edición bilingüe

par Carlos Cortés, Ulises Juárez Polanco, Francisco Alejandro Méndez, Maria Eugenia Ramos, Elena Salamanca, Carlos Wynter

Couverture d’ouvrage : L'Amérique centrale raconte 2014 - Centroamérica cuenta 2014 - Édition bilingue - Edición bilingüe
Appartient à l’atinoir – Fiction/Non-fiction Séries :
Éditions :Paperback (Français): 12,00 €
ISBN : 9782918112433
ePub (Français): 4,99 €
ISBN : 9782918112488
Parution :
Maison d’édition : L'atinoir
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :

À propos des auteurs

Carlos Cortés

Carlos Cortés (San José, 1962) est écrivain et journaliste au Costa Rica. De ses vingt livres écrits dans tous les genres et publiés en Amérique centrale, au Mexique, en Espagne et en France, on retiendra les romans Cruz de olvido(1999), Tanda de cuatro con Laura (2002) et Larga noche hacia mi madre(2013) qui a reçu le Premio Centroamericano de Novela “Mario Monteforte Toledo” au Guatemala. Les éditions Gallimard ont choisi un de ses textes pour figurer dans l’anthologie Les bonnes nouvelles de l’Amérique latine (2010) et en 2011, il a participé au programme « Les 25 secrets littéraires les mieux gardés d’Amérique latine », lors de la Feria Internacional del Libro (FIL) de Guadalajara. Dans le recueil de nouvelles bilingue L'Amérique centrale raconte (Centro América cuenta) publié par L'atinoir, il est l'auteur de À L.A. avec Oncle Ed (En L.A. con tio Ed).


Ulises Juárez Polanco

Ulises Juárez Polanco est né à Managua, au Nicaragua, en 1984. Auteur des recueils de contes Siempre llueve a mitad de la película (Nicaragua, 2008), Las flores olvidadas (México, FONCA/AECID, 2009) et Los días felices (Costa Rica, Uruk editores, 2011). Il est l’un des deux seuls auteurs centraméricains présents dans l’Antología de la novísima narrativa breve hispanoamericana qui réunit « les écrivains de fiction de moins de vingt-sept ans les plus prometteurs », éditée en deux volumes par l’Union latine en 2006 et par Grijalbo en 2009 avec le conte El perro y la rana. Il est éditeur de la revue littéraire El hilo azul, du Centro Nicaragüense de escritores et de la revue culturelle, Carátula. Dans le recueil de nouvelles bilingue L'Amérique centrale raconte (Centro América cuenta) publié par L'atinoir, il est l'auteur de Dans le vent (En el viento).


Francisco Alejandro Méndez

Francisco Alejandro Méndez (1964) est écrivain de romans,
contes et nouvelles, essayiste et journaliste. Il est titulaire d’un
doctorat de littérature d’Amérique centrale et de spécialisation
sur la littérature des États-Unis contemporaine à l’université du
Kentucky. Il écrit des romans policiers dans lesquels apparaît
le personnage du commissaire Wenceslao Pérez Chanán, dont
trois titres ont été publiés. Il est l’auteur d’une vingtaine de
livres. Un de ses récits a été publié dans une anthologie en
Espagne. Il a été traduit en français, en anglais et dans une
langue maya, le kakchiquel.

Francisco Alejandro Méndez (1964). Narrador, ensayista y
periodista. Posee un doctorado en Literatura de América Central
y especialización en literatura estadounidense contemporánea
por la universidad de Kentucky. Escribe novela policial, creador
del comisario Wenceslao Pérez Chanán, del que ha publicado
Juego de muñecas y Narraciones policiales. Autor de una
veintena de libros. Algunos de sus relatos han sido incluidos en
seis antologías en España. Ha sido traducido al francés, inglés
y kakchiquel.


Maria Eugenia Ramos

María Eugenia Ramos est née à Tegucigalpa le 26 novembre
1959. Son père, intellectuel autodidacte d’origine lenca a fait
une brillante carrière de journaliste et d’enseignant, une voie
qu’elle a également suivie en y ajoutant le métier d’éditrice. À
ce jour, deux recueils, l’un de poésie et l’autre de contes ont été
publiés, mais un grand nombre de ses textes ont pris place dans
des anthologies de la littérature hondurienne et centraméricaine.
En 2011, la Feria internacional del Libro de Guadalajara l’a
sélectionnée pour participer au programme « Les 25 secrets
littéraires les mieux gardés d’Amérique latine ».

María Eugenia Ramos nació en Tegucigalpa el 26 de
noviembre de 1959. Su padre, intelectual autodidacta de
origen lenca, se distinguió por su trayectoria como periodista
y educador, oficios que ella también ha desempeñado, además
del de editora. Aunque hasta ahora solo ha publicado un libro
de poesía y otro de cuento, su obra figura en importantes
antologías de literatura hondureña y centroamericana, En 2011
la Feria Internacional del Libro de Guadalajara la seleccionó
como una de “25 secretos literarios de América Latina”.


Elena Salamanca

Elena Salamanca est née au Salvador en 1982. Elle a publié les livres Peces en la boca (México, 2013 et San Salvador, 2011) ; Landsmoder (San Salvador, 2012) ; Último viernes (San Salvador, 2008) et Correspondencias literarias entre Juan Rulfo y Salarrué : La resonancia de Cuentos de barro en El llano en llamas (San Salvador, 2014). En 2009, elle a remporté une bourse des organismes mexicains FONCA et AECID dans le cadre du programme Residencias Artísticas para Creadores de Iberoamérica. En 2012, elle fonde le festival FEA, Fiesta Ecléctica de las Artes, au Salvador. Elle étudie actuellement l’histoire en doctorat au Colegio de México, à México. Dans le recueil de nouvelles bilingue L'Amérique centrale raconte (Centro América cuenta) publié par L'atinoir, elle est l'auteure de Le Souvenir (El recuerdo) et Les Oiseaux (Los Párajos).

Elena Salamanca (El Salvador, 1982). Ha publicado los
libros Peces en la boca (México, 2013 y San Salvador,
2011); Landsmoder (San Salvador, 2012); Último viernes
(San Salvador, 2008) ; y Correspondencias literarias entre
Juan Rulfo y Salarrué: La resonancia de Cuentos de barro
en El llano en llamas (San Salvador, 2014). En 2009, becada
por FONCA y AECID en el programa Residencias Artísticas
para Creadores de Iberoamérica, en México. En 2012, funda
el festival FEA, Fiesta Ecléctica de las Artes, en El Salvador.
Actualmente, estudia el Doctorado en Historia en el Colegio de
México, en México.


Carlos Wynter

Carlos Oriel Wynter Melo a écrit des livres de contes et un roman. El escapista y otras reaparicionesMis mensajes en botellas de champaña et Nostalgia de escuchar tu risa loca sont parmi ses ouvrages, les titres les plus lus et appréciés. Il a été reconnu comme l’un des jeunes écrivains latino-américains les plus importants lors des Rencontres Bogotá 39, et a participé au programme « Les 25 secrets littéraires les mieux gardés d’Amérique latine » dans le cadre de la FIL Guadalajara 2012. Il est chroniqueur dans de nombreux journaux, notamment le quotidien El País de Madrid. Certains de ses textes ont été publiés en allemand, anglais, français, hongrois et portugais. Dans le recueil de nouvelles bilingue L'Amérique centrale raconte (Centro América cuenta) publié par L'atinoir, il est l'auteur de L'Homme qui a faim (El Hambre del hombre).

Carlos Oriel Wynter Melo ha escrito libros de cuento y
una novela. Entre sus títulos destacan El escapista y otras
reapariciones, Mis mensajes en botellas de champaña y
Nostalgia de escuchar tu risa loca. Fue elegido como uno de los
escritores latinoamericanos jóvenes más importantes en Bogotá
39, y como uno de los Secretos literarios de Latinoamérica en
el marco de la FIL Guadalajara 2012. Ha sido articulista para
periódicos como El país de España. Textos suyos han aparecido
en alemán, inglés, francés, húngaro y portugués.